Bien gérer l’humidité saison par saison

Traitement humidité
Les problèmes d’humidité sont très fréquents dans les habitations, que ce soit en maison ou en appartement.

On ne doit pas prendre ces problèmes à la légère, puisqu’un logement humide peut dans un cas extrême être classé insalubre si des locataires entament des procédures judiciaires, en raison des risques sanitaires. Pour ne pas en arriver à de telles extrémités, nous avons recherché les conseils les plus utiles que ce soit pour l’été, ou l’hiver.

Les principales causes de l’humidité

Dans une habitation, les causes de l’humidité sont nombreuses. Il est important de bien les identifier pour parvenir à résoudre le problème. Première cause possible : la condensation. L’humidité provient alors des activités intérieures et des habitants. Deuxième cause : l’humidité ascensionnelle. Dans ce cas, l’humidité remonte du sous-sol ou d’une cave. Troisième cause : les infiltrations d’eau. Il peut s’agir d’une fuite dans une canalisation, ou d’eau de pluie qui s’infiltre par un mur endommagé ou par la toiture.

Gérer l’humidité en été

On pense souvent à tort que les problèmes d’humidité ne se produisent pas en été. Cette période est pourtant problématique en raison de l’absence de chauffage. Il est donc tout autant important qu’en hiver de bien aérer l’ensemble des pièces, et particulièrement celles qui sont sujettes à l’humidité, notamment côté nord.

La zone de la maison à surveiller en été reste le sous-sol, surtout lorsque les murs ne sont pas isolés avec un pare-vapeur. Objectif numéro 1 : assurer une circulation d’air suffisante. On évitera d’entreposer des cartons ou des boites en carton directement sur le sol ou contre un mur. Avec des étagères, les cartons sont à l’abri de l’humidité, mais il ne faut pas oublier de laisser un espace avec le mur. Un déshumidificateur peut supprimer les excédents d’humidité présents dans l’air, en expulsant un air sain qui contient la proportion d’humidité adéquate au bien être.

Gérer l’humidité en hiver

En hiver, surveiller les fuites d’air au niveau des cadres de portes extérieures, des fenêtres et les ponts thermiques dans le haut des murs. L’humidité passe rarement inaperçue : on détecte les problèmes de condensation sur les fenêtres avec la présence de buée, avec l’apparition possible de moisissures sur la partie basse des murs, surtout côté nord. Le fait de ne pas chauffer suffisamment ou de ne pas aérer assez longtemps va accentuer le problème dans les logements anciens. Avec du chauffage électrique, on peut au contraire rencontrer le problème inverse de l’humidité avec un air trop sec. Lèvres facilement gercées, gorge irritée, peau sèche : un air trop sec n’est pas la panacée !

Dans ce cas, un humidificateur intégré au chauffage ou autonome est une solution de choix.

0
0

0 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*