Comment choisir une climatisation réversible ?

climatisation reversible

Faire le choix d’une climatisation réversible, c’est s’offrir à la fois de la fraîcheur en été, mais aussi du chauffage en hiver, le tout en faisant des économies d’énergie ! découvrez les éléments à connaître pour bien choisir sa climatisation réversible.

Pourquoi climatiser sa maison

Les climatiseurs classiques mobiles sont aujourd’hui supplantés par les nouveaux climatiseurs réversibles performants et utiles toute l’année. Ceux qui font le choix de climatiser leur maison ou leur appartement ont généralement du mal à supporter les fortes chaleurs estivales. Un été caniculaire est dangereux pour la santé des personnes fragiles, et même meurtrier.
Rafraîchir son habitation en la climatisant n’est donc plus un luxe, mais une question de bien-être et de santé.

Le fonctionnement d’une climatisation réversible

Un climatiseur réversible est en réalité une pompe à chaleur réversible. On parle de climatiseur, mais cet appareil est capable de produire tout autant du froid en été que de la chaleur en hiver.
Pour rafraîchir une pièce, un climatiseur réversible va prélever les calories de l’air ambiant et les rejeter à l’extérieur via l’unité dite split. Cette opération nécessite l’utilisation d’un fluide frigorigène, qui passe d’un état liquide à un état gazeux suivant sa température. Le principale est le même que pour un réfrigérateur. Ce type de pompe à chaleur air/air est adapté aux régions tempérées comme le sud de la France. Dans des régions plus froides, une pompe à chaleur air/eau est plus adaptée car le chauffage sera plus sollicité que la climatisation. Les ventilo convecteurs ne sont pas les seules solutions techniques : on peut également s’orienter vers un plancher chauffant réversible. Ce type de plancher technique peut produire de la fraîcheur en été.

Le choix d’une climatisation réversible

Ces dernières années, les climatiseurs réversibles se sont démocratisés avec des premiers prix disponibles dans les magasins de bricolage.
Mais on ne saurait vous conseiller de vous en tenir au critère du prix, car un climatiseur réversible peu performant ou non adapté à votre habitat serait bien évidemment une mauvaise affaire au final. De façon logique, le choix du type d’appareil doit se faire en calculant les besoins en chauffage de l’habitation. Il faudra prendre en compte les volumes de l’habitation, le niveau d’isolation thermique, et la région ainsi que l’altitude.
Les professionnels peuvent vous proposer un bilan thermique complet qui déterminera avec exactitude les besoins pour le futur climatiseur réversible. En l’absence d’une telle étude, attention de ne pas sous-dimensionner l’installation.

L’étiquettage énergétique des climatiseurs réversibles

La réglementation impose une étiquettage énergétique pour les climatisations réversibles, comme pour les appareils électro-ménager. Les appareils les plus économiques en électricité sont classés en A.
Mais l’étiquette énergétique fournit d’autres renseignements précieux, comme par exemple le niveau sonore. Il faut bien se souvenir que le niveau de bruit est doublé tous les 3 décibels !
L’étiquette des climatiseurs réversibles comprend également une info capitale : le taux COP. Ce taux est un coefficient de performance en mode chaud, et exprime le rendement du climatiseur quand il est en mode chauffage. Le rendement est un calcul entre la puissance calorifique du climatiseur réversible et la quantité d’électricité utilisée pour atteindre cette puissance. Le taux de COP doit être compris entre 2,6 et 3,1 pour que le climatiseur soit noté A+. Vous l’aurez compris : ce chiffre sera très important pour évaluer la consommation électrique pour se chauffer en hiver.

Deux labels se retrouvent sur certains climatiseurs réversibles : NF Pack et “Eurovent Certified Performance”. Ces labels permettent de mettre en avant des climatiseurs performants dont la qualité de fabrication respecte certains standards. Eurovent prend notamment en compte le niveau sonore des unités, ce qui sera important pour le bruit intérieur, mais aussi pour les éventuelles nuisances sonores des splits extérieurs au niveau du voisinage.

Faire le choix d’un installateur pour son climatiseur réversible

Comment choisir son installateur pour sa climatisation réversible ? Vous pourrez notamment faire confiance au label QualiPAC, qui met en avant les installateurs reconnus garants de l’environnement ( RGE ). Ce label est indispensable pour profiter d’un crédit d’impôt, qui ne concerne malheureusement plus les pompes à chaleur air-air. En revanche, les pompes à chaleur air-eau donnent droit à un crédit d’impôt de 30 %, avec un plafond de 8000 euros pour une personne seule et de 16000 euros pour un couple.

0
0

0 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*