Comment choisir une véranda

veranda en aluminium-veranda-rideau

Véranda en aluminium Véranda Rideau

Un projet de véranda est la garantie de transformer durablement sa maison tout en gagnant en qualité de vie. Nous allons voir comment faire les bons choix sur de nombreux critères, tous aussi importants les uns que les autres pour obtenir la véranda de ses rêves.

Point de départ : les avantages d’un projet de véranda

La construction d’une véranda est généralement vue comme une extension pour gagner de l’espace à vivre, ou comme une transformation qui modernise son habitation.

Que l’on souhaite un jardin d’hiver, une cuisine ouverte sur le jardin, un grand séjour lumineux ou un atelier d’artiste, la véranda est une réponse intemporelle qui traverse les décennies en se modernisant.

Quels matériaux pour une véranda ?

Quatre matériaux se disputent le marché des vérandas : le bois, le fer forgé, l’aluminium et le PVC.

Attractif de par son prix, le PVC est adapté à la construction d’une véranda du fait d’une solidité et d’une résistance adaptées. L’isolation n’est pas en reste quand la qualité de fabrication est au rendez-vous. Malgré tout, le PVC est très loin derrière les autres matériaux dans ce domaine.

La véranda en bois est très souvent combinée à de l’aluminium. Le bois apporte une touche d’authenticité, ou d’exotisme suivant l’essence de bois sélectionnée. Comme pour des volets en bois, la véranda en bois nécessite de l’entretien avec une lasure régulière. Le fer forgé était pendant très longtemps le matériau de prédilection utilisé par les artisans pour les vérandas. Il est désormais tombé en désuétude face à l’aluminium.

En France, l’aluminium domine largement le marché des vérandas. Sa solidité, les vastes possibilités pour le design et les coloris, et sa robustesse font de l’aluminium un matériau star pour la véranda. Conducteur thermique, l’aluminium est devenu plus performant en matière d’isolation avec la technique de rupture de pont thermique. Thermolaqués directement en usine, les profilés participent à la réussite esthétique de la véranda.

Le choix du vitrage pour une véranda

Le choix du vitrage d’une véranda est crucial si vous comptez profiter de cet espace toute l’année. Les anciennes vérandas étaient construites avec du simple vitrage, qui restreignait l’utilisation de la pièce en hiver, mais aussi en été suivant l’exposition au soleil. Désormais le double vitrage est de mise, mais ce critère ne suffit pas. Il est nécessaire de sélectionner un double vitrage à isolation renforcée, avec des procédés de fabrication qui réduisent l’effet de paroi froide. Suivant l’environnement de la véranda et les risques de cambriolage, on peut envisager un vitrage qui isole du bruit de par une épaisseur plus importante, ou un vitrage feuilleté retardateur d’effraction.

Choisir la bonne toiture pour sa véranda

De nombreuses vérandas sont assemblées avec une toiture vitrée qui fait la part belle à la luminosité. Cela nécessite un double vitrage de sécurité, indispensable en cas de grêle par exemple.

En alternative économique, les panneaux à structure alvéolaire sont fabriqués en matériaux composites. Ils peuvent être transparents ou légèrements teintés, mais ne filtrent pas très bien la chaleur et sont bruyants en cas de pluie.

Pourquoi ne pas envisager une toiture en tuiles ou en ardoise dans le style de la maison ? Cette solution relativement onéreuse est parfaite pour intégrer au mieux la véranda dans l’architecture d’origine de la maison.

Quel emplacement pour sa véranda ?

Du fait d’une grande surface vitrée, la véranda est le trait d’union entre les pièces à vivre de la maison et le jardin. Dans le cas d’une véranda voulue bioclimatique, l’emplacement va aussi dépendre de l’orientation de la maison afin de bénéficier des apports du soleil durant toute l’année.

Opter pour une orientation plein sud est recommandé pour les zones froides, afin de profiter de la chaleur du soleil sans pour autant craindre un excès de chaleur. Pour l’été, il faudra toutefois équiper sa véranda des accessoires indispensables que seront les stores et volets roulants. Même chose pour l’orientation à l’ouest, avec un ensoleillement important sur la fin de journée.

Dans le sud de la France, il est préférable de choisir une orientation à l’est plutôt qu’au sud pour sa véranda afin que cette nouvelle pièce soit utilisable et non surchauffée. La véranda sera ainsi ensoleillée le matin, quand les températures demeurent clémentes.

Enfin dernière possibilité : une véranda tournée vers le nord. Le manque de soleil nécessitera un vitrage adapté pour ne pas souffrir du froid en hiver.

Ce type de configuration peut convenir à certaines utilisations, comme une entrée ou un atelier.

Faut-il un permis de construire pour une véranda ?

En tant qu’extension, la véranda peut effectivement être soumise à l’obligation d’un permis de construire, de la même façon qu’une extension maçonnée.

Une déclaration préalable de travaux déposée en mairie est suffisante pour une véranda de moins de 20 mètres carrés, et lorsque la surface habitable de la maison reste en-dessous de 170 m2 après réalisation de l’extension. Dans le cas contraire, un permis de construire est nécessaire.

 

6
0

0 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*