Comment réduire sa facture d’énergie ?

Rénovation de maison CMP1

Des millions de logements sont aujourd’hui encore désarmés pour affronter correctement le froid hivernal. Ces lacunes font sévèrement gonfler la facture d’énergie pour se chauffer. Limiter la température à 19°C dans les pièces de vie et à 16°C dans les chambres est loin d’être suffisant pour maintenir sa facture d’énergie à un niveau acceptable. Car ne l’oublions pas : le chauffage représente en moyenne deux tiers des dépenses d’énergie d’un foyer !

Les travaux les plus payants pour réduire sa facture d’énergie

Pour gagner de l’argent, il faut parfois savoir en dépenser. Une maison ancienne n’offre pas le même niveau d’isolation thermique qu’une maison neuve RT2012. En France deux tiers des logements ont été construits avant la toute première réglementation thermique datant de 1974. Il faudra donc de très nombreuses années pour que toutes les maisons et appartements anciens aient été rénovés thermiquement. Les travaux d’isolation thermique figurent en tête des travaux les plus utiles pour réduire sa consommation de chauffage.

Quels travaux d’isolation thermique pour réduire sa facture d’énergie ?

A moins d’avoir un budget très confortable, il est rare de pouvoir réaliser la totalité des travaux d’isolation thermique d’un seul coup. Dans l’ordre, les déperditions de chaleur se situent au niveau du toit, de la ventilation, des murs, des fenêtres, des sols, et des ponts thermiques.

Suivant votre maison ou votre appartement, il peut être utile de chiffrer le montant de chaque type de travaux afin de choisir par quoi commencer. En général, l’isolation de combles, l’installation d’une ventilation double flux et le remplacement de vitrages améliorent déjà les choses de façon importante.

Faire des demandes de devis à des entreprises spécialisées vous apportera une idée précise des coûts des travaux, et aussi des économies à la clé avec la possibilité de comparer.

Chauffage : faut-il remplacer son système de chauffage pour économiser ?

Les pertes de chaleur ne sont pas les seules à faire grimper les factures de chauffage. Le niveau de performance du système de chauffage entre largement en compte dans la surconsommation d’énergie.

Remplacer sa chaudière nécessite cependant de connaître précieusement les besoins : il est donc préférable de réaliser les travaux d’isolation thermiques au préalable. Cela rendra possible l’installation d’une chaudière à basse température, efficace et nettement plus économique en énergie.

L’isolation thermique demeure donc la priorité absolue, et pourra s’accompagner ensuite d’un système de chauffage avec un meilleur rendement.

Les aides au financement des travaux de l’Anah

L’Anah, l’agence nationale de l’habitat, favorise les travaux permettant aux ménages les plus modestes d’être mieux chauffés. Isolation des murs, mais aussi remplacement de chaudière sont éligibles dans les aides de l’Anah, qui réclame une seule chose : une baisse de la consommation d’énergie d’au moins 25 %.

L’aide peut monter à 7000 euros, voire à 10000 euros pour les ménages aux ressources très modestes. A cela s’ajoute la prime Habiter Mieux qui peut se chiffrer à 2000 euros maximum, avec une limite de 10 % du montant des travaux.

Le crédit d’impôt à la transition énergétique

L’année 2016 donne toujours droit au crédit d’impôt pour la fameuse transition énergétique. Réduire à l’échelle nationale les émissions de gaz à effet de serre passe en effet par l’amélioration de l’isolation des habitations françaises.

Changer de chaudière pour un modèle à haute performance énergétique, s’équiper de matériels utilisants des énergies renouvelables et isoler son logement donnent droit à un crédit d’impôt non négligeable.

Un taux de 30 % a été fixé pour cette année 2016, avec une prise en compte de dépenses de 8000 euros pour une personne seule et de 16000 euros pour un couple. Des conditions de revenus sont toutefois imposées, avec un maximum de 25000 euros pour une personne célibataire et de 35000 euros pour un couple soumis à l’imposition commune.

Taux de TVA réduit pour les travaux de rénovation énergétique

En 2016, le taux de TVA reste réduit pour certains types de travaux, avec 5,5 % pour ceux concernant l’amélioration énergétique. Isolation et équipements de chauffage économiques donnent droit à cette TVA à taux réduit, y compris les travaux induits. Refaire l’isolation thermique par l’intérieur nécessite par exemple de déplacer des radiateurs : ces travaux donnent donc bien droit à la TVA réduite. Ce qui n’est malheureusement pas le cas de la pose d’un nouveau papier peint….

Les départements de la Guadeloupe, la Martinique et la Réunion ne sont pas soumis au même taux avec seulement 2,1 % de TVA !

 

3
0

0 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*