Coût des travaux d’isolation, TVA et aides diverses

House and scarf on the white background

Coût des travaux d’isolation, TVA et aides diverses.

Combien coûtent des travaux d’isolation ? Comment bien isoler son logement ? Quelle TVA payer et quelles aides sont possibles : voici nos réponses aux nombreuses questions que les particuliers se posent avant de réaliser les travaux.

Comment bien isoler sa maison ?

Pour bien isoler les murs de maison, vous aurez le choix entre deux solutions : réaliser une isolation par l’extérieur ou par l’intérieur. Des travaux d’isolation dits « des parois opaques » à combiner avec le remplacement de fenêtres par du double ou triple vitrage (dits « travaux d’isolation des parois vitrées ») et l’isolation des combles et du plancher. A noter : le toit étant le principal poste de déperdition thermique (30%), les travaux d’isolation de toiture restent le poste à privilégier au moment de planifier une rénovation thermique.

Le prix de travaux d’isolation

En ce qui concerne l’isolation des parois, les travaux d’isolation par l’extérieur

permettent d’obtenir de meilleurs résultats, et sont complémentaires à des travaux de façade. Selon l’Agence Nationale de l’Habitat, le budget pour une maison de plain-pied en région parisienne est compris entre 8000 à 12000 euros

Une isolation des murs par l’intérieur est moins onéreuse, avec des tarifs débutant à 2500 euros pour une isolation partielle. Inconvénient : la mise en place d’une isolation par l’intérieur réduit sensiblement la surface habitable du logement, contrairement à l’isolation par l’extérieur, appliquée en façade.

Quelle TVA sur des travaux de rénovation énergétique ?

Il existe actuellement trois taux de TVA : le taux réduit (5,5%) destiné aux travaux de rénovation énergétiques, le taux intermédiaire (10%) s’appliquant aux autres travaux d’amélioration de l’habitat et le taux normal de 20 %. Les travaux d’isolation thermique, en tant que travaux concourant à l’amélioration énergétique du bâti permettent de bénéficier du taux réduit de 5,5 % à condition de faire réaliser vos travaux par un professionnel affichant la mention « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE).

D’autre part, le taux réduit concerne également quelques travaux induits de rénovation thermique Exemple : les travaux de ravalement de façade consécutifs aux travaux d’isolation par l’extérieur tels que le bardage des murs ou la reprise des appuis de fenêtre ou des corniches sont également soumis au taux de TVA à 5,5 %.

Une bonne nouvelle pour réduire le montant de sa facture !

Les aides pour réduire le prix des travaux d’isolation thermique

Pour vos travaux d’isolation thermique, vous pouvez  également bénéficier du crédit d’impôt développement durable (CITE) permettant de déduire 30% du coût de vos travaux d’isolation thermique du montant de votre impôt. Pour obtenir cette aide d’État, vos travaux doivent également répondre à des critères de performance énergétique précis selon les opérations (isolation des combles, isolation par l’extérieur, remplacement des portes et fenêtres, etc.). A noter : le plafond pour les travaux d’isolation par l’extérieur est de 150 euros par mètre carré, et de 100 euros pour l’isolation par l’intérieur (matériel et pose).

Pour financer vos travaux d’isolation, le CITE est désormais cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro. Ce prêt classique peut aider au financement de vos travaux d’isolation jusqu’à hauteur de 10 000 € à condition que ces derniers fassent partie d’un bouquet de travaux ou participent à diminuer la consommation énergétique globale du logement. D’autres dispositifs permettent également de faire baisser la facture comme les aides de l’Anah avec le programme « Habiter mieux » qui prend en charge jusqu’à 10.000 € pour des travaux permettant d’abaisser de 25 % la consommation énergétique du logement. Les travaux d’isolation font partie des travaux éligibles. Enfin, il existe des aides mises en place au niveau local par les municipalités, régions et collectivités. Leurs montants et conditions dépend de ces dernières. Pour en savoir plus vous pouvez vous rapprocher de l’Agence nationale d’information sur le logement (ANIL). A noter : pour pouvoir prétendre aux aides d’État (CITE, éco-Prêt et aides de l’Anah) vous devrez impérativement confier vos travaux à un professionnel affichant la mention RGE. Cette condition, gage de qualité, est valable pour l’ensemble de ces aides aux travaux.

1
0

0 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*