Les clés de la rénovation : budget et planification

progetto

Pour réussir la rénovation d’une maison, il faut se fixer des objectifs réalistes en termes de temps et de budget. Avec une bonne planification des travaux, le chantier pourra progresser correctement, ce qui évitera certaines déconvenues.

Ne pas sous-estimer l’ampleur des travaux

Des chantiers qui se transforment en cauchemar : voilà la crainte de nombreux ménages qui n’osent pas se lancer dans des travaux de rénovation.

La rénovation d’une maison ou d’un appartement reste pourtant une opération financièrement très intéressante. Un bien immobilier à rénover s’achète beaucoup moins cher, et permet souvent de réaliser une plus-value à la revente après travaux. Même si des surprises surviennent régulièrement en cours de chantier, il est possible au départ d’estimer le budget global de façon raisonnable. Pour ne pas se tromper, il faut interroger des professionnels sur le type de travaux à entreprendre, et demander des devis.

Pour un chantier d’envergure, l’appel à un architecte ou à un maître d’oeuvre peut faciliter les choses. C’est notamment le cas pour une rénovation thermique en profondeur, quand on déshabille entièrement les murs et la charpente d’une maison. Le point de départ d’un projet de rénovation se situe donc au niveau des besoins. On part des besoins pour développer un projet, qui doit prendre en compte les contraintes du bâtiment.

S’appuyer sur des plans

Un architecte travaillera obligatoirement avec des plans, qui seront très utiles pour accompagner un cahier des charges et définir ainsi précisément les zones d’intervention.

Avec ces plans, les entreprises qui interviendront sur le chantier bénéficieront d’une information plus complète qui leur facilitera le travail.

Une vraie planification des travaux

Une fois que tous les travaux nécessaires auront été listés, il va falloir estimer le budget nécessaire de chaque étape, et dresser un inventaire complet en fixant des priorités. Le savoir-faire d’un maître d’ouvrage sera capital lors de cette étape pour ne pas oublier des choses importantes. C’est aussi à ce moment qu’il va falloir demander des devis pour établir des budgets précis, et aussi pour sélectionner les entreprises du bâtiment qui vont intervenir sur le chantier.

Les travaux les plus essentiels obtiendront une priorité, et d’autres souhaits rejoindront parfois la liste des options si le budget global nécessite de faire des choix. Etablir un planning détaillé permettra d’éviter de faire intervenir un corps de métier au mauvais moment, et donc de synchroniser efficacement les différentes entreprises.

Le prix moyen pour la rénovation au mètre carré

Le coût d’une rénovation complète d’un logement tourne autour de 1000 euros du mètre carré quand on conserve la distribution des pièces et les menuiseries d’origine. Pour une rénovation dirigée par un architecte, avec la seule conservation des murs porteurs, il faut plutôt compter un budget de 2000 euros du mètre carré.

On pourra alors se dire que le coût est proche de celui de la construction d’une maison neuve. Mais une maison ancienne reste souvent une bonne affaire, car son terrain, son emplacement et son architecture extérieure n’auront rien de comparable avec une maison neuve.

Le charme de l’ancien mérite bien quelques efforts !

Respecter le bon déroulement des travaux

Au cours du chantier, d’autres opportunités de modifications et d’améliorations se présenteront inévitablement. Mais si on ne résiste pas à ces tentations, le budget va dépasser les prévisions, et mettre en péril le financement des travaux prévus.

Il est donc vital de respecter la liste des travaux planifiés et budgétés au départ.

Comment concilier un chantier avec la vie dans le logement

Il est très difficile de vivre dans une maison ou un appartement en travaux. Même lorsque le chantier s’arrête en fin de journée, le dérangement ne s’arrête pas et la poussière s’est infiltrée partout. Pour affronter cette période difficile, il faut cloisonner les zones en travaux avec les pièces de vie, en limitant au maximum l’intrusion de poussière et d’odeurs.

Il ne faut pas hésiter à fixer des horaires aux ouvriers pour éviter que les désagréments sonores et les allers et venues deviennent insupportables. Les coupures d’eau et d’électricité vont aussi compliquer le quotidien. Dans le cas de travaux lourds, il est parfois nécessaire d’habiter ailleurs pour ne pas subir le chantier jour après jour.

Permis de construire ou déclaration préalable de travaux

Les travaux de rénovation nécessitent généralement une déclaration préalable de travaux, mais aussi parfois un permis de construire si une extension de la surface habitable est réalisée ou si la façade est modifiée.

Dans le cas d’un permis de construire, l’intervention d’un architecte est nécessaire.

Assurance et évacuation des déchets

D’autres problématiques se posent pour un chantier de rénovation. Contracter une assurance dommage-ouvrages permet de couvrir un sinistre lié au chantier, mais aussi les dommages liés aux travaux pendant une durée de dix ans. Ce type de contrat d’assurance n’est pas réservé aux seuls professionnels : les particuliers maîtres d’ouvrage sont tout à fait à même d’y souscrire, c’est même une obligation depuis la loi de Spinetta de 1978.

De gros travaux sont synonymes de déchets à évacuer. Si les enlèvements de déchets ne sont pas stipulés dans le contrat des entreprises qui interviennent, il vous faudra prévoir les bennes nécessaires. Comme cela a un coût, il vaut mieux là encore obtenir les devis nécessaires afin d’englober ces frais dans le budget global de rénovation.

10
0

0 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*