Un portail coulissant automatique

Fotolia_15077603_Subscription_XL

Les portails coulissants sont très pratiques avec un accès facilité pour les véhicules, notamment quand la cour ou l’allée est assez réduite. Le gain d’espace est réel, à condition bien entendu de disposer du dégagement latéral nécessaire. De grandes largeurs sont possibles pour les portails coulissants,  et l’intégration est également possible lorsque le terrain est en pente, ce qui n’est pas forcément le cas avec un portail battant. Il existe plusieurs solutions techniques : les portails coulissants sur rail, et les portails coulissants autoportés. Dans les deux cas, le portail coulissant peut devenir automatique avec un système adapté qui facilite la vie au quotidien.

Attention à ne pas oublier d’installer un portillon pour les piétons, car en cas de coupure d’électricité, il vous sera alors difficile d’accéder à votre propriété.

Alternative : un portail battant automatique

Avec un portail battant, il ne sera pas nécessaire de disposer d’un dégagement latéral, mais d’un espace pour manoeuvrer les vantaux même quand les véhicules sont garés dans la propriété.

Plusieurs types de motorisations sont proposés, et il ne faudra pas choisir au hasard sous peine d’avoir une mauvaise surprise à l’utilisation.

Ce qui doit déterminer le choix d’une motorisation plutôt qu’une autre, c’est le poids du portail. Ainsi, on conseille en général d’utiliser des vérins pour les portails lourds, alors qu’un portail plus léger pourra se contenter d’une motorisation à bras.

Un mode piéton est généralement proposé, de façon à permettre le passage d’une personne ou d’un vélo en ouvrant un seul vantail.

De nombreux fabricants proposent des automatismes de portails sous forme de kits.

Attention, il n’est pas possible d’installer un portail automatique qui s’ouvre sur la voie publique. Et même avec une ouverture vers l’intérieur de la propriété, il faut malgré tout installer un système d’éclairage façon flash lumineux pour avertir les piétons du mouvement du portail.

Un point sur l’alimentation nécessaire pour un portail automatique

Qui dit moteur dit électricité : les solutions ne sont pas très nombreuses. Il faudra soit tirer l’électricité jusqu’au portail en creusant une tranchée, soit installer un panneau solaire dédié à l’alimentation du mécanisme automatique du portail.

Télécommande classique ou bien pilotage domotique ?

La solution la plus basique demeure la télécommande infrarouge, à actionner manuellement. Plus perfectionnée, la télécommande radio permet une ouverture à distance du portail automatique, de l’intérieur de sa maison ou depuis le coin de la rue quand on arrive en voiture.

 

1
0

0 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*