Volet roulant, volet battant ou volet coulissant ? Que choisir ?

Volets roulants CMP

Comment choisir ses nouveaux volets ? Faut-il privilégier des volants battants, roulants ou coulissants ? Nous allons voir que chaque volet a ses avantages qui le distinguent d’un autre dispositif.

Volet battant : un classique

Les volets battants n’ont pas dit leur dernier mot. Délaissés par les immeubles de logements, ils restent une valeur sûre pour les maisons individuelles. L’apparence d’un volet battant est classique mais indémodable, avec le plus souvent une fabrication en bois là encore très traditionnelle. Cette tradition de la construction inspire confiance dans le bâtiment : la simplicité rime toujours avec l’efficacité !

Les défenseurs du volet battant pourront en effet avancer le fait qu’ils ne se coincent jamais, se manipulent facilement, même s’il faut pour cela ouvrir la fenêtre et passer un bras à l’extérieur. On peut opter pour des volets battants en bois ou en aluminium, voire en PVC, suivant ses envies et son budget. Les volets battants en bois peuvent s’habiller de la couleur de son choix, et changer de teinte lors de l’application d’une nouvelle couche de peinture. L’aluminium lui, sera livré dans une teinte qui pourra durer de très longues années sans entretien.

Les volets battant ont un autre avantage : ils ne créent aucune rupture de pont thermique, ce qui reste une meilleure solution pour l’isolation thermique. Inconvénient qui peut être gênant : si les fenêtres sont proches, il peut être impossible de mettre en place des volets battants sans chevauchement.

Un volet roulant : simplicité

Le volet roulant a convaincu tous ceux qui préfèrent ouvrir et fermer leurs volets sans avoir besoin d’ouvrir la fenêtre. Un volet roulant est constitué de lamelles qui s’enroulent autour d’un axe. Ce dispositif est inséré dans un caisson situé au-dessus de la fenêtre, il peut être invisible de l’extérieur et à peine visible de l’intérieur.

Plusieurs mécanismes sont proposés pour manœuvrer un volet roulant. Manivelle et sangle : voici les deux systèmes manuels très répandus.

Du fait du caisson, le volet quand il est roulé peut présenter un risque de rupture de pont thermique. Il convient d’être vigilant sur ce point pour ne pas perdre en isolation.

Pour des fenêtres très larges et les baies vitrées, les volets roulants sont préférables pour ne pas encombrer la façade. En plein été, il est très pratique de pouvoir occulter le soleil en abaissant le volet roulant à sa convenance.

Souvent livré en PVC, le volet roulant ne nécessite pas d’entretien, autre avantage et pas des moindres il peut être automatisé.

Volet coulissant : en plein développement

De son côté, le volet coulissant opère une vraie progression. Plébiscité par les architectes pour son design, le volet coulissant propose en effet plusieurs types de solutions techniques.

Le volet coulissant à galandage s’ouvre en coulissant à l’intérieur du mur : une ouverture qui en met plein les yeux. Ce système est possible en rénovation dans le cas de l’installation d’un bardage extérieur, ou en construction.

Mis à part ce dispositif à galandage, le volet coulissant peut aussi coulisser devant la façade. Il reste alors visible à l’instar d’un volet battant, et sert alors d’habillage. Son design, sa matière et les couleurs choisies permettront de personnaliser la façade de sa maison.

Automatiser l’ouverture de ses volets

L’automatisation des volets apporte un confort non négligeable. D’une simple pression sur une touche ou une télécommande, on peut activer l’ouverture ou la fermeture d’un volet voire de plusieurs volets.

Les différents types de volets sont-ils égaux face au besoin d’automatisation ? Contre toute attente, même les volets battants traditionnels peuvent être équipés d’une motorisation. Somfy propose le système Synapsia RTS qui s’adapte aux volets battants à 1 ou 2 vantaux. L’ouverture et la fermeture peuvent s’effectuer automatiquement en fonction de l’ensoleillement et de la tombée de la nuit pour améliorer l’isolation.

Les volets roulant sont également compatibles avec une motorisation, qui peut être ajoutée dans le cas d’une rénovation. Terminons avec les volets coulissants, dont la motorisation est mise en place au niveau des glissières. Là encore, aucun problème de compatibilité.

Automatiser ses volets est donc possible dans quasiment toutes les configurations, il serait dommage de s’en priver !

2
0

0 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*