Chaudière bois : comment choisir ?

Pellets- Biomas

 

Le retour au bois est une réalité, les poêles à bois et cheminées à inserts ne sont pas les seuls à être fortement plébiscités : la chaudière bois a également de nombreux atouts. Granulés de bois ou bûches : deux combustibles qui diffèrent par leur forme, mais aussi par leur utilisation et vont orienter le choix sur une chaudière bois plutôt qu’une autre.

La chaudière bûche : performante avec la combustion inversée

Grand classique depuis plusieurs décennies, la chaudière bûche offre un meilleur rendement grâce au système de combustion inversée. Le magasin à bois est séparé de la chambre de combustion, alors que dans une chaudière bûche traditionnelle le bois est chargé dans le foyer. La maîtrise de la combustion engendre un rendement nettement supérieur, allant jusqu’à 70 %. L’ajout d’un ventilateur optimise encore l’apport d’air : le rendement peut alors grimper à 85 %. Brûler du bois sec permet de diminuer la consommation de bois jusqu’à 30%. Bien évidemment, le stockage et la manipulation des bûches restent des contraintes que ne connaissent pas ceux qui ont opté pour les granulés de bois.

Chaudière à granulés de bois

Les granulés de bois sont une alternative aux bûches traditionnelles. Composés de déchets de bois, les granulés sont vendus en sac ou en vrac pour alimenter un silo avec chargement automatique. Le pouvoir calorifique de ces granulés est élevé, et présente l’avantage d’être une énergie renouvelable en plus de sa facilité d’utilisation. Une chaudière à granulés de bois est aussi pratique au quotidien qu’une chaudière fioul, avec son allumage automatique, son système de régulation et son chargement automatisé des granulés de bois avec une vis sans fin. L’allumage et la température sont programmables : les avantages de ce type de chaudière sont nombreux.

Chaudière bois à condensation

La technique de condensation bien connue de la chaudière gaz s’applique aussi à la chaudière bois. Les calories habituellement perdues au niveau des fumées sont récupérées par un échangeur de chaleur : le rendement dépasse alors les 100 %. Ce type de chaudière bois à condensation est source d’économies supplémentaires !

Les aides financières pour l’installation d’une chaudière bois

Depuis le 1er septembre, les chaudières bois donnent droit à un crédit d’impôt de 15 % quand elles ne remplacent pas un appareil équivalent, et de 26 % quand c’est le cas. Ces taux peuvent être poussés à 23 % et 34 % dans le cas d’un bouquet de travaux. Autre avantage : l’installation d’une chaudière bois est soumise au taux de TVA réduit de 10 %.

0
0

0 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*