Chauffe-eau en panne, que faire ?

Chauffe-eau ©CMP

Chauffe-eau ©CMP

Grand classique des pannes, la panne de chauffe-eau peut-être terriblement handicapante à vivre au quotidien, surtout en période d’hiver. Voici quelques bons réflexes à adopter pour régler au plus vite votre panne.

Détecter rapidement la source de votre panne et contacter le bon pro

De quel type de panne s’agit-il ? Si votre chauffe-eau n’est plus alimenté en eau ou ne coule qu’à faible débit, vous êtes face à une panne hydraulique. Pour réparer cette panne, il convient de s’orienter vers un plombier, qui remettra en ordre votre problème d’alimentation. Ne tentez pas de trafiquer vous-mêmes vos tuyaux, les travaux de plomberie doivent être confiés à des mains expertes. Si au contraire, l’eau coule normalement mais qu’elle est froide, vous êtes face à une panne d’alimentation (liée à l’énergie de votre chauffe-eau, électricité ou gaz). Dans ce cas, il vous faudra vous rapprocher d’un chauffagiste pour une expertise de la panne et une intervention.

Mon chauffe-eau ne se rallume pas, que faire?

Certaines pannes ne nécessitent pas forcément le remplacement de votre chauffe-eau, c’est le cas parfois lorsque votre chauffe-eau au gaz s’éteint soudainement et ne se rallume plus. Selon le site comprendre.choisir.com, si toutes les veilleuses sont éteintes, il peut s’agir d’une panne de thermocouple, élément de sécurité du chauffe-eau qui vérifie si la flamme de la veilleuse est allumée. Le remplacement ou le nettoyage de cette pièce peut suffire à relancer votre chauffe-eau. Cette opération peut-être réalisée par vos soin mais elle nécessite d’avoir quelques connaissances sur la composition des chauffe-eaux. Pour plus de sécurité confiez-là à un spécialiste.

Mon chauffe-eau ne fournit pas ou peu d’eau chaude, que faire ?

Comme nous l’avons précisé plus haut, le problème du chauffage de l’eau est donc lié à une panne moteur du chauffe-eau. Toutes les pannes ne nécessitent pas forcément le remplacement de votre chauffe-eau. Commencez par mettre votre chauffe-eau en marche forcée pour pouvoir vérifier d’où vient le problème. Pour les chauffe-eaux électriques commencez par vérifier que le contacteur est en marche, cela peut paraître stupide mais il arrive que celui-ci se coupe, arrêtant le processus de réchauffage de l’eau. Vérifiez également que le courant passe dans le thermostat. Si l’eau est tiède, vérifiez qu’il n’y a pas de fuite en contrôlant la température du tuyau d’eau chaude (celui-ci doit être froid). Quel que soit votre problème de chauffe-eau, si suite au détartrage et à la vidange de votre chauffe-eau celui-ci continue d’être défaillant, l’intervention d’un spécialiste sera absolument nécessaire pour le remplacement de la pièce défaillante ou du chauffe-eau dans sa totalité.

Mon eau est sale, rouge voire malodorante, que faire ?

[pub]Autre problème lié à la défaillance d’un chauffe-eau, l’obtention d’une eau de mauvaise qualité, trouble, rougeâtre voire dans certains cas malodorante. Ces problèmes doivent être pris en considération car ils peuvent avoir des conséquences sanitaires graves. Pour une eau malodorante, la simple augmentation du thermostat peut suffire à éradiquer le problème. Dans les autres cas, liés à un mauvais entretien ou une usure de la cuve, la vidange et le nettoyage de la cuve seront nécessaires. Pour plus de sécurité, et surtout pour avoir un diagnostic sur l’état de votre cuve, cette opération peut-être confiée à un professionnel.

Mon chauffe-eau doit être remplacé, qui paie?

Rappelons que les chaudières et chauffe-eaux au gaz doivent être entretenus au moins une fois par an par les locataires. Ainsi si une panne survient suite à une négligence d’entretien (par exemple si la révision annuelle n’a pas été assurée pour des modèles gaz) ou si les recommandations d’entretien n’ont pas été honorées pour les modèles électriques (changement de certaines pièces, vidanges tous les 2-3 ans et remplacement du groupe de sécurité tous les 5 ans) les locataires se devront d’assumer le remplacement de l’équipement. Dans les autres cas de figures, les petites réparations incomberont aux locataires tandis que les propriétaires se doivent d’assumer le remplacement total du chauffe-eau en cas de panne.

Chauffe-eau, pensez au contrat d’entretien….

Le contrat d’entretien, souscrit avec un installateur qualifié vous permet de bénéficier de formules incluant une révision annuelle ainsi que le remplacement de certaines pièces. Il permet également d’obtenir une réparation en priorité en cas de panne. Les prix de ces contrats sont très variables. N’hésitez pas à comparer les offres et les devis.

0
0

0 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*