Les aides financières pour vos travaux 2015

réduction d'impots

 

En 2015 les aides financières de l’état restent d’actualité pour de nombreux travaux. Voici le cœur du dispositif.
Le crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le crédit d’impôt développement durable est mort, vive le crédit d’impôt pour la transition énergétique !

Depuis le 1er septembre 2014, ce nouveau crédit d’impôt concerne deux types de travaux réalisés dans les habitations : les travaux d’isolation thermique, et l’installation d’équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable ou d’une chaudière à condensation.

Un seul taux pour ce nouveau crédit d’impôts : 30 %. Il n’est plus nécessaire de réaliser un bouquet de travaux comme avec l’ancien CIDD.

Ce crédit d’impôt est valable pour l’instant jusqu’au 31 décembre 2015. Il n’est pas nécessaire d’être imposable pour en bénéficier : l’excédent est remboursé au foyer si nécessaire.

Attention à partir du 1er janvier 2015 les entreprises réalisant les travaux devront être qualifiée RGE.

Les subventions de l’Anah

L’Anah, l’agence nationale de l’habitat, propose des aides financières pour des travaux d’amélioration ou de réhabilitation.

Ici pas de transition énergétique : la réhabilitation porte sur des logements très dégradés, voire insalubres. Concernant les travaux d’amélioration, il s’agit de revoir la sécurité liée au saturnisme, d’améliorer la performance énergétique ou d’adapter le logement aux personnes en situation de handicap.

Ces subventions sont liées à des plafonds de ressources, par exemple de 20 833 euros pour un foyer de 2 personnes en province pour les revenus très modestes, et de 42 309 euros pour un foyer de 3 personnes aux revenus modestes en Ile-de-France.

Pour l’aménagement des logements occupés par des personnes âgées, de nouvelles aides pourraient voir le jour. Un nouveau projet de loi est en effet attendu concernant l’adaptation de la société au vieillissement.

Les primes exceptionnelles de l’état

Deux primes ont été mises en place pour soutenir l’éco-rénovation. Destinées aux ménages modestes, leurs montants sont de 1 350 euros et 3 000 euros suivant les revenus.

Les conditions sont nombreuses, puisqu’il faut répondre à certains critères au niveau des travaux. Pour toucher les 3 000 euros, la performance énergétique du logement doit être améliorée d’au moins 25 %. Le projet est accompagné par un spécialiste; il faut donc attendre avant de lancer le démarrage des travaux.

Pas d’obligation de résultat pour la prime de 1 350 euros, mais la nécessité de réaliser deux types de travaux listés par le programme. Par exemple : effectuer des travaux d’isolation thermique de la totalité de la toiture, et installer une chaudière ou un système de production d’eau chaude fonctionnant au bois ou à la biomasse.

 

 

0
4

4 commentaires

  1. ayme 29 octobre 2014 Répondre

    bonjour.ces dispositions sont elles applicables pour une résidence secondaire. Cordialement.

    • Author
      123Devis 31 octobre 2014 Répondre

      Le crédit d’impôt ne concerne que les résidences principales, tout comme les primes exceptionnelles de l’état. L’objectif est de limiter la consommation énergétique de logements occupés toute l’année dans le cadre de la transition énergétique. Vous pouvez en revanche bénéficier de la TVA à taux réduit de 10 % pour une résidence secondaire.

  2. jeanzac 31 octobre 2014 Répondre

    Ayant de tres faible s revenus et ne pouvant effectuer d autre travaus y a t, il d, autre subventions dont nous pouvons beneficier merci de me repondre

    • Author
      123Devis 31 octobre 2014 Répondre

      Les aides les plus intéressantes pour les ménages à faibles revenus sont celles de l’Anah, l’agence nationale de l’habitat, que je vous conseille de contacter pour obtenir des informations correspondant à vos besoins.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*