Les atouts du chauffe-eau thermodynamique

ballon, chauffe-eau thermo

Réduire sa consommation d’énergie, cela ne passe pas uniquement par l’amélioration du chauffage et de l’isolation. Découvrons les atouts du chauffe-eau thermodynamique !

Le principe d’un chauffe-eau thermodynamique

Un chauffe-eau thermodynamique est le chauffe-eau du 21ème siècle : équipé d’une petite pompe à chaleur, il permet d’économiser de l’énergie en utilisant les calories présentes dans l’air. Il se présente ainsi comme une véritable alternative écologique au chauffe-eau solaire. Les calories de l’air vont réchauffer le liquide caloporteur, dont la chaleur est utilisée pour réchauffer l’eau chaude sanitaire. Par rapport à un modèle 100% électrique, les économies sont réelles avec une consommation qui peut être divisée par trois !

Quel budget pour un chauffe-eau thermodynamique ?

Plus perfectionné qu’un chauffe-eau électrique, le chauffe-eau thermodynamique est logiquement plus coûteux.

Les prix varient entre 1500 et 4000 euros, suivant notamment la capacité d’eau. Les petits ballons d’eau chaude peuvent contenir 200 litres, ce qui sera insuffisant pour une famille de quatre personnes et plus pour laquelle il vaut mieux partir sur un ballon de 300 litres. Exemple avec le chauffe-eau Altantic Odysée 2 avec son volume de 270 litres donné pour une utilisation familiale avec 4 à 6 personnes.

Comme tout système de chauffage au rendement élevé, le chauffe-eau thermodynamique est concerné par le crédit d’impôt transition énergétique de 30 % en vigueur depuis le 1er septembre 2014.

Crédit d’impôt + économies d’énergie : la rentabilité des travaux est assurée !

Où installer un chauffe-eau thermodynamique ?

Ce type de chauffe-eau ne doit pas être installé n’importe où dans le logement. Comme il utilise l’air ambiant, il pourrait augmenter la consommation de chauffage dans une pièce de vie comme la cuisine ou la salle de bains.

Il est donc recommandé de placer le chauffe-eau thermodynamique dans un local, un cellier ou un sous-sol, avec une surface suffisante. La température idéale est de 20 degrés pour faire un maximum d’économies : le fonctionnement ne permet pas d’utiliser de l’air à une température inférieure à 5 degrés.

Comment bien choisir son chauffe-eau

La caractéristique technique à regarder de près au moment du choix est la suivante : le coefficient de performance, ou COP. Sa valeur exprime le rapport entre l’électricité utilisée pour produire une certaine quantité d’énergie utilisée pour l’eau chaude sanitaire. Par exemple, si le COP est de 3,5, cela signifie que pour 1kW d’électricité consommée, l’installation peut produire 3,5 kW d’énergie pour réchauffer le ballon d’eau chaude.

Pour l’installateur, il est préférable de faire appel à un professionnel bénéficiant de l’agrément Qualipac, et par conséquent, RGE afin qu’il soit reconnu garant de l’environnement.

0
0

0 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*