Les fenêtres solaires

Fenêtre

Fenêtre

Combiner des panneaux photovoltaïques avec du double vitrage : un concept innovant et déjà réalisable. Les fenêtres solaires sont une réalité, voici comment elles fonctionnent.

Des fenêtres solaires avec un vitrage photovoltaïque

Pour construire une fenêtre solaire, on utilise des cellules photovoltaïques qui vont être intégrées dans du verre trempé. Ce vitrage de nouvelle génération va beaucoup plus loin qu’il n’y paraît. Les fenêtres solaires ne se content pas de capter l’énergie solaire pour la restituer ensuite : elles participent à l’isolation et permettent de contrôler la lumière du soleil qui pénètre à l’intérieur du logement. En été, la fenêtre solaire réduit la chaleur qui pénètre dans le bâtiment avec une filtration des UV à hauteur de 100 %.

Du made in France pour les fenêtres solaires

Le concept de fenêtre solaire s’est développé dans plusieurs pays, dont la France. La société Robin Sun a présenté son premier prototype en 2004, et s’est depuis spécialisée dans la fabrication de vitrages thermiques architecturaux. Elle livre des vitrages solaires thermiques seuls ou bien assemblés dans des menuiseries en bois-aluminium ou en bois, prêtes à poser. Un vitrage solaire va alimenter un ballon d’eau chaude, qui peut ensuite être utilisée comme eau chaude sanitaire ou dans un circuit de chauffage au sol.

Un vitrage solaire de sécurité

La sécurité se conjugue également avec les cellules photovoltaïques : Sunewat est un verre feuilleté de sécurité qui intègre des modules photovoltaïques. Là encore, on peut produire de l’électricité en façade sans pénaliser l’esthétique du bâtiment.

Sunewat utilise principalement du verre extra-clair à l’extérieur pour capter le maximum d’énergie solaire. Côté intérieur en revanche, on a le choix entre du verre clair, coloré, ou même sérigraphié pour des locaux d’entreprise. Cette société promet un rendement de 90 % de la puissance nominale sur 10 ans, et de 80 % sur 20 ans. Il s’agit de vitres haut de gamme, déclinables sur mesure pour des projets architecturaux de tous les types.

Quelle production d’électricité pour une maison ?

Pour bénéficier d’eau chaude sanitaire via des fenêtres solaires, des fabricants comme le Strasbourgeois Robin Sun estiment à 1,5 m² la surface de vitrage solaire nécessaire par habitant du logement. Il faudrait donc 5 m² pour couvrir la moitié des besoins d’une famille à l’année.

Pour du chauffage solaire, il faut bien davantage de surface de vitrage solaire : de 12 à 15 m² pour une habitation de 100 m². Mais cela ne suffira pas pour répondre à l’ensemble des besoins en chauffage et eau chaude. Suivant le niveau d’isolation de l’habitation, Robin Sun évalue un gain en énergie allant de 15 à 60 %.

C’est incontestable : les fenêtres solaires n’en sont qu’au démarrage, et il est facile d’imaginer leur place dans la majeure partie des bâtiments neufs dans quelques années.

0
0

0 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*