Le prix des travaux pour une maison en bonne santé

House check up on white background

La rénovation d’une maison ne doit pas se faire dans le désordre, des priorités doivent être fixées. Voici les travaux à réaliser pour avoir une maison en bonne santé, et le budget à prévoir.

Les travaux de combles et de toitures

L’étanchéité est la première fonction d’un toit, pour protéger le bâti ainsi que l’ensemble de la maison.

Une maison en bonne santé ne doit pas souffrir d’une quelconque infiltration d’eau, les combles doivent être suffisamment ventilés. Une tuile décrochée par un coup de vent peut avoir des conséquences désastreuses. Il est vital de bien surveiller l’état de sa toiture, et d’utiliser des crochets d’attache anti-tempête pour les tuiles dans les régions très venteuses.

La réfection d’une toiture en tuiles peut coûter jusqu’à 70 euros du mètre carré, quand il est nécessaire de remplacer les anciennes tuiles. La solution la plus économique reste le shingle, un matériau bitumé bon marché. Le prix au mètre carré peut alors descendre à seulement 15 euros du mètre carré.

Traiter les problèmes d’étanchéité à l’air permet ensuite d’améliorer le niveau d’isolation thermique.

Des murs de façade en bon état

Après la toiture, c’est la façade qui doit être contrôlée. Les murs extérieurs font partie des éléments qui protègent votre habitation. Une réfection de façade coûte en moyenne 50 euros du mètre carré. Il est recommandé de contrôler l’état de sa façade après chaque hiver.

Les fondations : une consolidation à ne pas négliger

Les fondations d’une maison sont à la base de la stabilité et de la solidité de l’ouvrage. Des fissures sur les murs sont parfois créées par un affaissement des fondations, ce qui peut aussi engendrer des problèmes pour ouvrir et fermer les portes et fenêtres de l’habitation. Le sol travaille autour de la maison en fonction de nombreuses contraintes, comme la sècheresse, un forage d’eau dans un terrain adjacent…

Il arrive de temps en temps que les fondations aient été sous-dimensionnées, ou mal façonnées. Heureusement, les fondations peuvent être consolidées suivant plusieurs procédés, dont l’injection de résines expansives ou les micro-pieux coulés autour de la chape de béton. Le montant de ce type de travaux est très élevé, avec des devis qui peuvent dépasser les 100.000 euros. Ils sont fréquemment financés par les compagnies d’assurance, dans le cadre de la garantie sècheresse.

Des murs intérieurs en bonne santé

Une maison saine ne doit pas souffrir d’un air excessivement humide à l’intérieur, ni de problèmes de moisissure. Le revêtement des murs intérieurs est très sensible à ces phénomènes, et permet de détecter les problèmes de ventilation ou d’infiltration d’eau. Pour éviter de respirer un air pollué et voir les murs se dégrader de façon importante, des travaux de ventilation et d’étanchéité à l’air sont à envisager. Equiper une maison d’une ventilation double flux, permet d’éviter les pertes de chaleur et revient en moyenne entre 2000 et 5000 euros.

Le prix pour une installation électrique sécurisée

On ne pense pas toujours à la bonne santé d’une installation électrique, qui est pourtant gage de sécurité dans un logement. Idéalement, il faut refaire le réseau électrique lors de travaux de rénovation afin de pouvoir facilement passer les gaines dans les cloisons. Faire appel à un électricien professionnel est nécessaire pour résoudre les problèmes et ne pas commettre d’impairs qui pourraient avoir des conséquences dramatiques.

De nombreuses installations électriques ne sont pas aux normes actuelles et méritent une rénovation. D’autant plus que le diagnostic électrique est obligatoire depuis quelques années lors de la revente d’un bien. La mise aux normes d’un tableau électrique coûte au moins 500 euros, et il faut compter jusqu’à 2000 euros pour l’installation d’un nouveau tableau qui va seconder l’ancien tableau.

Un système de chauffage en bon état de fonctionnement

L’état des tuyaux d’alimentation d’eau, de la chaudière et des radiateurs est vital pour l’efficacité du chauffage, mais aussi pour éviter des fuites d’eau. Là encore, regrouper ces travaux lors d’un chantier de rénovation est nettement plus simple que de devoir percer murs et plafonds sans avoir prévu de refaire les revêtements intérieurs.

Pour une maison de 120 m2, l’installation d’une chaudière gaz à condensation et de radiateurs coûte en moyenne 7500 euros après déduction du crédit d’impôt. Avec un plancher chauffant à la place des radiateurs, il faut compter 11000 euros.

Le retour sur investissement de ces différents travaux

Tous ces travaux peuvent vous permettre de prétendre à un retour sur investissement en cas de revente de la maison. Les acheteurs sont sensibles à l’état général d’une maison, et nombreux auront tendance à fuir devant des travaux qui dépassent la simple réfection de peintures intérieures ou d’une salle de bains.

La rentabilité des travaux nécessite toutefois de ne pas choisir les matériaux les plus chers du marché pour prétendre récupérer la mise à la revente.

0
0

0 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*